accueil accueil
Contact | Plan du site | Mentions Légales | Web by Vince Jamal
    

La prog 2013!


Ouvrir le player dans un nouvelle fenêtre.



Les archives sur le site des Esserres

- Visionner les archives vidéo
- Visionner les archives photo
- Lire les archives presse

Essertival ’13, 14 ans de festivals

Du 12 au 14 Juillet 2013, dans un cadre naturel, les festivaliers pourront planter leurs tentes, profitant pleinement des trois serres horticoles et de la scène extérieure…

Nommée « Xpos et sons » cette conception du festival permet aux esthètes et mélomanes d’assouvir leur curiosité.

Ce festival d’arts plastiques et de musiques campe sur ses positions, s’affirmant en lieu intime et convivial d’échanges entre acteurs et spectateurs.

Après deux jours d’une programmation dense, le dimanche sera celui de l’apaisement : journée gratuite, concert et des ateliers pour enfants seront proposés avant le vernissage de clôture.

«  Partout où s’accroche le regard, une plante se cache, un brin d’art pousse. Aux « Esserres », tous les espaces, tous les recoins sont exploités. L’ancienne exploitation horticole a pris, en une douzaine d’années, une dimension complètement différente et vit une deuxième vie. L’association [...] s’est complètement réapproprié les vestiges d’un passé laborieux pour prendre petit à petit possession du lieu et occuper l’espace. Discrètes, parfois cachées, d’autres fois ostentatoires, les œuvres y sont omniprésentes et prennent vie dans un écrin de verdure qui les complète et les transcende. Cet environnement leur confère une dimension tout à fait curieuse et dynamique. La plupart des artistes venus en résidence y ont laissé une trace éphémère ou durable. C’est ainsi que les serres et le jardin transpirent l’art sans heurter l’œil, transportant le visiteur dans un monde à part qui évolue au fil des jours et des saisons. [...].

En résumé : « Les Esserres » propose une pépinière d’art où le beau se mêle au végétal en l’intégrant, sans heurter l’œil. Aux « Esserres », tout est en finesse. L’art grimpe le long des châssis et court dans les allées potagères. L’esprit du promeneur s’accroche aux branches pour finalement se poser dans les recoins les plus discrets, surpris par un détail, une installation, une sculpture ou un dessin. L’ensemble transpire une atmosphère magique et très vivante. »

Marie Joubert

    
Grâce au soutien de

La région Picardie :: Le département de l’Oise :: L’université de Picardie Jules Verne
L'association La Briqueterie :: L'association CAPS :: L'association Art Vif
Broc’N’Roll :: Color’i :: Kiloutou :: Momo La Récup’ :: Cynergie
radios Campus Amiens :: Graf’hit